EDWIN FAUTHOUX-KRESSER

DER FALL
2016-2017

Alors la photographie serait un filet jeté sur les choses? Une tentative de saisir, de comprendre, d'articuler?
Non. Il y a simplement là un état de tension, dans le réel, que je cherche à perpétuer par une image. La photographie est tout juste capable d'encaisser cette onde de choc de l'incertitude, dans un bruit blanc de tôle froissée.
Ce n'est pas une histoire, ce n'est pas un témoignage. Ça saute. D'un clignotement à l'autre, d'une tension à l'autre.
Bien sûr il y a l'histoire de Jean Népomucène qui a imprégné (un temps) la fabrication de ces images. Il y a la puissance de l'été qui s'y est infiltrée, et les fractures de l'hiver. Et une ville, traversée autant de fois que de jours - (une ville dont ces images sont la petite monnaie). Une langue qui résonne et s'y perd, étrangère comme les yeux.

Built with Indexhibit